Sortie de l'Atlas des bois tropicaux

L'Atlas des bois tropicaux présente les principales caractéristiques technologiques de 283 essences forestières tropicales et 17 tempérées les plus usitées en Europe associées à leurs principales utilisations. Les opérateurs de la filière bois en seront les principaux utilisateurs, qu'ils soient producteurs ou consommateurs. Cet ouvrage constitue un outil pédagogique de référence pour les enseignements et formations concernant le secteur des forêts et du bois en région tropicale.

Cet ouvrage a été réalisé par l’équipe Bois de l’unité de recherche BioWooEB du Cirad grâce au soutien financier de l’Organisation internationale des Bois tropicaux (OIBT) et avec l’appui de l’Association technique internationale des Bois tropicaux (ATIBT). Il est issu des résultats de trente années de recherche en sciences technologie du bois fournis par de nombreux contributeurs. Il est coordonné au logiciel Tropix édité par le Cirad.

L'Atlas des bois tropicaux présente des informations technologiques sur les bois destinées à tous les professionnels qui transforment et mettent en œuvre des bois tempérés ou tropicaux. Il réunit les principales caractéristiques technologiques de 283 essences tropicales et 17 essences de régions tempérées les plus employées en Europe, associées à leurs principales utilisations. Chaque fiche descriptive est assortie de deux photos de débit (dosse ou quartier, faux quartier), de deux macrophotographies, et, pour certaines espèces, d’une illustration d’usage.

Les opérateurs de la filière bois en seront les principaux utilisateurs, qu’ils soient producteurs (gestionnaires forestiers, sociétés d’exploitation, décideurs politiques) ou consommateurs (importateurs, négociants, transformateurs, utilisateurs, architectes, maîtres d’œuvre, maîtres d’ouvrage). Cet atlas constitue un outil pédagogique de référence pour les enseignements et les formations concernant les secteurs des forêts et du bois en région tropicale. Il a pour but de promouvoir pour chacune des essences les utilisations les plus appropriées en fonction de ses caractéristiques, en respectant l’adage « le bon bois au bon endroit ».

(Ce texte a été repris depuis l'actualité publiée sur cirad.fr ; voir lien ci-contre)

Publiée : 20/12/2016

Cookies de suivi acceptés