Participation de BioWooEB à l’École Énergies & Recherches 2018 à Roscoff

L’École Énergies & Recherche 2018 s’est tenue du 18 au 23 mars à la Station Biologique de Roscoff (Bretagne). Sur le thème général de l’énergie et en particulier la transition énergétique, l’école propose des cours donnés par des chercheurs ainsi que des exposés oraux de 3 minutes effectués par des doctorants.

L’École Énergies & Recherches édition 2018 a regroupé une soixantaine de doctorants et a proposé 21 présentations liées au thème de l’énergie. Luke Stover et Gwendal Vonk, doctorants à BioWooEB, ont présenté leurs travaux de recherche via deux clips intitulés « Combustion de poudres ultrafines de biomasse en moteur » et « Valorisation énergétique des déchets par gazéification ». Ces clips ont permis de représenter le rôle et les perspectives de la biomasse et des déchets comme acteurs complémentaires des énergies renouvelables intermittentes (éolien, solaire, marine) dans la transition énergétique.

Les autres présentations ont couvert une vaste gamme de sujets tel le besoin d'espace demandé par les énergies renouvelables (éoliennes, panneau solaire, biomasse), les bases sur la modélisation du climat suivant les scénarios énergétiques possibles, ou même les systèmes de stockages d'énergie, en particulier les batteries. Au niveau des moyen de "production" d'énergie ont été abordés les éoliennes (composition et performances), le nucléaire (techniques d'aujourd'hui et futures ?) ou encore les hydrocarbures, et en particulier le gaz de schiste (pourquoi est-il si répandu aux États-Unis avec quels impacts sur l'environnement ?).

Les travaux de recherche de Luke et Gwendal étaient étaient quasiment les seuls à prendre en compte une approche low-tech pour la production d'énergie. En effet, les discussions autour de la production d'énergie furent principalement axées sur l'électricité, en considérant comme base de travail la situation à l'échelle planétaire ou nationale. La biomasse ou les déchets ont été peu évoqués, excepté par les sujets traitant des réseaux de chaleur et de froid et présentant les chaufferies biomasse et incinérateurs comme source de chaleur en France. Pourtant la biomasse est un combustible largement répandu sur notre planète, sous de multiples formes, et elle peut donc être considérée comme une ressource accessible à tous.

L’engouement des participants pour les interventions de Luke et Gwendal, sur des sujets de thèses très appliqués autour de questions de recherche fondamentales, est encore une fois un bon révélateur de la pertinence et de l’attrait des travaux de recherche menés par BioWooEB. Ces travaux qui visent à répondre à des problématiques des pays du Sud en développement peuvent également apporter des réponses innovantes à des questionnements des pays du Nord.

Publiée : 06/04/2018

Cookies de suivi acceptés