Méthodes quantitatives pour déchiffrer la gouvernance des conglomérats industriels: de la biomasse, des forêts, des plantations à la finance internationale en Malaisie

Porter a cristallisé en 1966 une ancienne idée du monde des affaires: que le comportement des conglomérats et grands groupes industriels soit influencé par leur structure financière. C’est à dire comment la forme de leur actionnariat et leurs filiales (plus ou moins entrecroisés, plus ou moins hiérarchique, pyramidal ou non, etc) influence les décisions, politiques, stratégies de ces grands groupes industriels. Comment ces influences peuvent se répercuter sur la durabilité des paysages agricoles et forestiers constitue bien sûr une question digne d'intérêt pour le Cirad.

Étant donné que beaucoup de questions liées à la déforestation, la gestion du palmier à huile, aux stratégies de biomasse et de biocarburant sont gouvernées par la finance internationale ou par des décisions des grands groupes industriels, JM Roda et son équipe en Malaisie ont commencé à partir de 2010 à développer des méthodes pour déchiffrer la gouvernance des conglomérats industriels, en lien avec leurs engagements environnementaux, dans le cas des transnationales d’Asie du Sud-Est.

A l’usage les outils développés de révélèrent utiles pour déchiffrer bien d'autres sortes de structures financières. Ces méthodes quantitatives pour l’analyse des structures d’actionnariat, construites à l’origine pour une application aux secteurs forestiers et agricoles, ont récemment été employées pour confirmer et illustrer les résultats du Professeur Terence Gomez à l’échelle plus large de tous les secteurs financiers de Malaisie. Ces résultats viennent juste d’être publiés par Palgrave et Elsevier. Nous avons pu appliquer ces méthodes pour mesurer et détailler comment un cœur de 26 groupes industriels contrôle le secteur financier malaisien, et avons pu détailler comment ce contrôle se propage dans le réseau financier. Le livre “Minister of Finance Inc. - Ownership and control of corporate Malaysia” (voir lien ci-contre) vient d’être présenté par IDEAS (Institute for Democracy and Economic Affairs). Il couvre tous les secteurs financiers de Malaisie, mais son chapitre 4 s’intéresse plus particulièrement au secteur agriculture et forêt, et aux méthodes quantitatives utilisées pour comparaisons et validations.

Pour plus de détails sur l’analyse quantitative des structures financières :
"Understanding the network typology of the seven government-linked investment companies (GLICs)". Roda Jean-Marc, Kamaruddin Norfaryanti, Gomez Terence Edmund. 2017. In : Minister of finance incorporated: ownership and control of corporate Malaysia. Edmund Terence Gomez (ed.), Thirshalar Padmanabhan (ed.), Norfaryanti Kamaruddin (ed.), Sunil Bhalla (ed.), Fikri Fisal (ed.). Lien ci-contre.

Publiée : 25/09/2017

Cookies de suivi acceptés